Valoriser la nature en ville

Chantal Jouanno a annoncé vendredi le lancement du plan d’actions “restaurer et valoriser la nature en ville”. Il s’agit de la traduction de l’engagement 76 du Grenelle de l’environnement, qui prévoyait de “restaurer la nature en ville et ses fonctions multiples : anti-ruissellement, énergétique, thermique, sanitaire (eau, air, bruit, déchets), prévention de l’usage de produits chimiques, esthétique, psychologique”.

Ce plan est fondé sur l’engagement volontaire des acteurs de la ville et de la nature à mener en partenariat les actions qui le composent. Il est le fruit du travail collectif conduit dans l’esprit du Grenelle de l’environnement durant plusieurs mois. Elus, experts, chercheurs, entrepreneurs, agriculteurs, représentants des milieux associatifs et professionnels, urbanistes, architectes, paysagistes, etc., se sont réunis entre juin 2009 et juin 2010 pour dire les liens entre l’homme, la ville, la nature, repenser le statut et les fonctions de la nature en ville et faire advenir la ville de demain.

37 actions

Après cette phase d’élaboration, l’adoption du plan ouvre une nouvelle étape, celle de la mise en oeuvre opérationnelle des 37 actions qui le composent, répondant à 16 engagements structurés autour de 3 grands axes :

– Ancrer la ville dans sa géographie et son milieu naturel,
– Développer les espaces de nature en quantité et en qualité,
– Promouvoir une culture et une gouvernance partagée de la nature en ville.

Démarche vivante, ce plan pluri-annuel (2010 ? 2012) fera l’objet chaque année d’une rencontre nationale restituant et évaluant les principales avancées obtenues et les enrichissements intégrés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter