Nicolas Hulot attend une nouvelle impulsion écologique

A l’approche du très attendu remaniement ministériel, Nicolas Hulot s’inquiète d’un éventuel retour en arrière du gouvernement, “incompatible avec le défi écologique”.  Selon l’animateur télé, le ministre de l’Ecologie doit conserver sa place de numéro 2 du gouvernement.

Dans un communiqué publié par sa Fondation, Nicolas Hulot annonce attendre “qu’une impulsion claire soit exprimée au plus haut niveau de l’Etat, lors du remaniement et du discours de politique générale, que soient réaffirmées la vision et les ambitions réelles” en matière d’environnement pour les deux années à venir.

L’animateur a également précisé attendre du remaniement gouvernemental que celui-ci ne perturbe pas l’ordre établi aujourd’hui, à savoir que le ministre de l’Ecologie demeure numéro 2 du gouvernement et qu’il conserve toutes les compétences qui sont les siennes à ce jour : l’écologie, le transport, la mer, l’énergie et le logement. “Tout recul sur les institutions marquerait un retour en arrière incompatible avec le défi écologique“, précise-t-il.

Par ailleurs, une rumeur circule actuellement dans la capitale  selon laquelle Jean-Louis Borloo aurait contacté Nicolas Hulot pour lui proposé le poste de ministre de l’Ecologie, si d’aventure l’actuel occupant du poste était transféré à Matignon. L’animateur de TF1 aurait opposé un refus catégorique à une telle proposition.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter