Les Français peu éclairés en matière d’énergie

Le projet de loi NOME, censé améliorer le jeu de la concurrence sur le marché de l’énergie, est actuellement discuté à l’Assemblée. Direct Energie et Opinion Way publient à cette occasion un baromètre éclairant sur les Français et l’énergie, qui révèle notamment que 39% des sondés ne savent pas qu’ils peuvent changer d’opérateur d’électricité.

Les Français ont-ils conscience qu’aujourd’hui ils peuvent changer de fournisseur ? Ont-ils le sentiment que les démarches pour le faire sont faciles ? Savent-ils qu’ils peuvent revenir chez les opérateurs historiques une fois qu’ils ont changé de fournisseur ? Ce sont autant de questions auxquelles répond le baromètre Direct Energie – Opinion Way, qui permet de mieux sonder les intentions des Français de changer de fournisseurs d’énergie aujourd’hui.

Sans surprise, les Français méconnaissent encore les règles du jeu nées de l’ouverture en 2007, du marché de l’énergie à la concurrence. Les Français ont toujours du mal à appréhender le fonctionnement du marché de l’énergie et les possibilités offertes par la concurrence. Par ailleurs, les Français ne connaissent et ne comprennent pas le(s) contrat(s) qui les lie(nt) à leur fournisseur.

Même qualité pour 59%

Aujourd’hui, encore 39% des Français ne savent pas qu’il est possible de changer de fournisseur d’électricité. Ce constat est plus évident concernant le gaz comme le déclarent 58% d’entre eux, souligne le baromètre. Le changement de fournisseur n’est d’ailleurs pas perçu comme une démarche simple : près de la moitié des Français (48%) la jugent, en effet, difficile.

De même, la possibilité de revenir chez les opérateurs historiques après avoir souscrit chez un nouveau fournisseur n’est toujours pas une évidence : 59% des Français pensent encore que cette démarche n’est pas possible. Pour une large majorité de Français, bonne nouvelle pour les opérateurs alternatifs, le changement de fournisseur n’entraîne pas de baisse de la qualité de service. En effet, 59% considèrent que la qualité d’électricité reste la même, alors que 15% d’entre eux seulement estiment qu’elle diminue.

Le baromètre constate clairement que les Français souffrent d’un grave déficit d’information. La priorité aujourd’hui est donc de leur expliquer clairement les bases de l’ouverture du marché ainsi que les démarches à suivre pour changer de fournisseur d’électricité et/ou de gaz.

Incompréhension et méconnaissance

Plus globalement, les Français se montrent peu curieux en matière de fourniture d’énergie. Ainsi, 2/3 des Français déclarent aujourd’hui ne pas connaître la puissance de leur installation électrique (66%). Les hommes (46%) et les seniors (46%) sont les catégories les plus à même de répondre à cette question.

Le baromètre révèle également que plus de la moitié des Français (51%) ne vérifient pas que les puissances et options tarifaires souscrites sont bien adaptées à leur usage. C’est en particulier le cas des plus jeunes (66% des moins de 25 ans), des Franciliens (59%) et de ceux qui habitent en appartement (62%). De la même manière, 58% des Français ignorent leur tarif de gaz et ne savent pas si l’offre à laquelle ils ont souscrit est bien adaptée à l’usage qu’ils en font.

Confirmant les études précédentes, le baromètre Direct Energie – Opinion Way souligne que l’ouverture du marché de l’énergie est encore virtuelle pour beaucoup de Français, avec une relation client – fournisseur qualifiée de “perfectible”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter