Grandes marées meurtrières dans le Finistère

Après la mort de trois femmes qui pêchaient hier dans la baie de Locquirec dans le Finistère, une quatrième victime est à déplorer ce matin au large de Plougonvelin près de Brest. Les grandes marées sont donc meurtrières en cette rentrée, et la prudence est de rigueur ce week-end.

Hier dans l’après-midi, trois femmes d’une soixantaine d’années ont profité des grandes marées d’équinoxe pour aller pêcher à pied dans la baie finistérienne de Locquirec. Surprises par la montée des eaux très rapide dans cette zone, les trois pêcheuses ont alors été bloquées sur un banc de sable.

Prévenus par des passants, les pompiers sont malheureusement arrivés trop tard, les trois personnes n’ont pu être réanimées. “L’endroit où elles se sont noyées est réputé pour être très dangereux lors des forts coefficients de marée, il ya déjà eu des noyades au même endroit“, explique Joël Le Roc’h,  médecin de la SNSM et ancien maire de Locquirec. “Les victimes ont passé trop tard l’estuaire du Douron. A marée montante on ne se rend pas compte du danger mais la rivière devient de plus en plus grosse et le courant s’accélère progressivement,” ajoute-t-il.

Une quatrième victime de ces grandes marées a par ailleurs  été découverte ce matin au large de Plougonvellin, près de Brest. Il s’agit d’un homme dont le corps a été récupéré par les pompiers après avoir été découvert plus tôt par un plaisancier.

Météo, marée, prévention

Ainsi, pour ceux qui souhaitent s’adonner ce week-end au plaisir de la pêche à pied, les Affaires maritimes, qui contrôlent ce type de pêche de loisirs, rappellent qu’il est nécessaire de connaître la météo, les horaires de marée, et de prévenir des proches en leur donnant un horaire estimé de retour. Il est également indispensable de se munir d’un moyen de communication ou de signalisation.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter