Nouvelle hausse possible du prix du gaz au 1er juillet

Selon l’information révélée par Le Parisien aujourd’hui, GDF Suez réclamerait une hausse de 5% des prix du gaz au 1er juillet. Cette demande aurait été transmise à la Commission de régulation de l’énergie.

GDF Suez aurait donc déposé une demande de hausse des prix du gaz de 5% au 1er juillet. Si la CRE donnait son accord , les prix du gaz enregistreraient alors une hausse totale de 15% sur 2010. Une augmentation de 10% des tarifs était déjà intervenue en avril dernier. Cette hausse avait engendré un surplus annuel de 12 à 85 euros sur la facture des ménages. l’effet pervers de ces hausses est l’explosion du nombre de coupure pour cause de factures impayées. GrDF aurait ainsi procéder à 110.000 coupures sur les cinq premiers mois de l’année.

Barèmes annuels

La règle de fixation des tarifs réglementés prévoit que le gouvernement fixe une fois par an “les barèmes” déterminant le cadre général dans lequel évoluent les prix du gaz naturel. Ensuite, GDF Suez propose des hausses ou des baisses, mais tout en restant dans les limites du cadre fixé par le gouvernement. Enfin, la CRE approuve ou refuse la proposition de l’énergéticien via un avis contraignant.

Cette nouvelle méthode de calcul intègre une indexation du prix du gaz sur les cours du pétrole. Or, ces derniers sont plutôt orientés à la hausse depuis plusieurs mois, ce qui va donc dans le sens d’une prochaine augmentation.

Cette annonce intervient au moment où GRDF a estimé que 300 000 consommateurs pourraient être privés de gaz naturel en 2010 pour cause d’impayés. Selon la filiale réseau et distribution de GDF Suez, ce chiffre serait 30 fois plus important qu’en 2008.

Déjà 110 000 coupures pour impayés en 2010

Entre le 1er janvier et le 31 mai, il y a déjà eu 110 000 procédures de coupures au sein de foyers en difficultés financières.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter