Marée noire : quel derrière Barack Obama doit-il botter ?

Dans une interview accordée à la chaîne américaine NBC au sujet de la marée noire qui touche les côtes du golfe du Mexique, Barack Obama a rejeté les critiques qui pouvaient être adressées au gouvernement, et  s’est demandé à qui il devait “botter le derrière” dans cette affaire.

Invité de la chaîne NBC hier, Barack Obama a donc adopté un ton très ferme au sujet de la marée noire qui touche son pays. Après avoir rappelé qu’il se rendait régulièrement sur les lieux de la catastrophe,  il a précisé qu’il ne réunissait pas des experts autour de lui “dans le seul but de tenir un séminaire. Nous parlons à ces gens parce qu’ils peuvent nus donner les meilleures réponses et me permettre de savoir à qui je dois botter le derrière (pour obtenir des résultats)“.

Le président américain n’a pas hésité à s’en prendre directement à Tony Hayward, le directeur général de BP, précisant que si ce dernier était sous ses ordres, il n’aurait pas hésité à le limoger en raison de son incapacité à juguler la marée noire. Barack Obama a alors annoncé que “selon les premières informations, il n’y a peut-être pas eu seulement une erreur humaine mais aussi des négligences de sécurité“.

69% des Américains mécontents du gouvernement

Lors de son entretien, Barack Obama a donc cherché à rassurer la population sur l’implication de son gouvernement face à cette catastrophe sans précédent. En effet, lors d’un récent sondage diffusé par le Washington Post et ABC, 69% des Américains se déclarent mécontents du gouvernement dans cette affaire et estiment que la réponse apportée par l’administration fédérale a été très ou plutôt mauvaise.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter