PREMIERE – Une femme à la tête de la CGT Energie

Grande première au sein de la puissante organisation CGT Mines-Energie. La fédération se prépare à élire une femme à sa tête lors de son congrès de Montpellier qui débute aujourd’hui.

Virginie Gensel, l’actuelle secrétaire générale adjointe de l’organisation syndicale attend depuis Paris, sa nomination à la tête de la puissante CGT Mines-Energies. Privée du congrès de Montpellier pour cause d’accouchement imminent, la jeune femme de quarante-et-un ans est donc destinée à devenir la première femme à occuper la tête du puissant syndicat.

Réputée pour son franc parler et sa rigueur, elle entend notamment influer sur la méthode de travail de l’organisation.  “Les femmes peuvent apporter de la rigueur, de l’organisation et de l’efficacité” explique-t-elle dans les colonnes des Echos. “Lorsque je suis arrivée de Lyon, les réunions avaient souvent lieu le soir, les camarades ont été obligés de changer et de les faire à des horaires plus normaux, précise-t-elle.

Cette féminisation du mouvement avait déjà été initiée par l’ancien secrétaire général, Frédéric Imbrecht qui avait porté Virginie Gensel à ses côtés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter