La taxe carbone française attend son équivalent européen

A l’occasion d’une interview accordée au Figaro magazine ce week-end, Nicolas Sarkozy évoque un report éventuel de la taxe carbone, dans l’attente de l’adoption d’une taxe équivalente au niveau européen. De moins en moins populaire, la taxe carbone est de plus en plus hypothétique.

Tandis que Jean-Louis Borloo annonçait encore il y a peu que la taxe carbone entrerait bien en vigueur le 1er juillet prochain, Nicolas Sarkozy se montre beaucoup plus prudent. “Je dis très clairement que la France montrera l’exemple, que nous voulons tenir nos engagements de limitation des émissions de gaz à effet de serre, mais que nous voulons dans le même temps une taxe carbone aux frontières de l’Europe” annonçait-il dimanche dans les colonnes du Figaro Magazine. “Nous prendrons le temps de la concertation au niveau européen comme au niveau national” ajoute-t-il.

Sarkozy botte en touche… en direction de Bruxelles

Au contraire de Jean-Louis Borloo, Nicolas Sarkozy n’a donc évoqué aucun calendrier précis et le chef de l’Etat laisse clairement entendre que l’instauration de cette taxe carbone en France, dépendra de l’adoption d’une taxe équivalente au niveau européen. “Nous n’imposerons pas à nos industriels des contraintes si, dans le même temps, on autorise les importations venant de pays qui ne respectent aucune des règles environnementales à inonder nos marchés“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter