Grippe A : Les femmes enceintes chinoises ont peur de la fausse couche

Le vaccin contre la grippe A pourrait être jugé responsable de cas de fausse couche en Chine. Toutefois, le lien direct de causalité reste difficile à établir.

Selon l’information révélée par le China Daily, près de 10.000 femmes enceintes chinoises qui ont fait une fausse couche après s’être fait vacciner contre la grippe A mettent en cause le vaccin. Pour Liang Xiaofeng, le directeur du centre de vaccination du Centre chinois de prévention et de contrôle des maladies, le lien est difficile à établir.

En effet, la plupart des femmes en question se trouvaient dans le premier trimestre de leur grossesse. Or, 80% des fausses couches interviennent durant cette période. Pour le responsable chinois, ces “fausses couches détectées étaient toutes des coïncidences. En d’autres mots, même sans le vaccin, cela aurait pu arriver“.

La méfiance s’installe

Face à l’inquiétude des femmes chinoises, Liang Xiaofeng souhaite relativiser les risques liés à la vaccination. “Le vaccin contre la grippe H1N1 s’est montré de par le monde sûr et efficace pour les femmes enceintes. La recommandation de pratiquer une injection chez les femmes enceintes, qui ont un risque particulièrement élevé de développer des complications pouvant mettre leur vie en jeu si elles contractent le virus, demeure inchangée“. D’un autre côté, 14% des décès liés à la grippe A en Chine étaient des femmes enceintes.

Mais, l’inquiétude demeure. Fin décembre, à Hong Kong, deux femmes auraient donné naissance à des enfants mort-nés et quatre autres auraient fait un avortement spontané après avoir été vaccinées contre la grippe A. Si aucun lien n’a là encore pu être établi officiellement, la méfiance s’installe néanmoins en Chine.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter