La Nouvelle-Zélande signe l’accord de Copenhague

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé qu’il allait signer l’accord de Copenhague sur la lutte contre le changement climatique et maintenir son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La Nouvelle-Zélande a donc décidé de rejoindre les pays signataires de l’accord de Copenhague, adopté à l’issue de la conférence qui se tenait en décembre dernier dans la capitale danoise. Pour le ministre néo-zélandais du Changement climatique, cet accord non contraignant et ne comportant aucun objectif chiffré constitue toutefois une étape constructive dans le processus de lutte contre le réchauffement climatique.

S’associer à cet accord renforce l’engagement de la Nouvelle-Zélande à assumer sa juste part de la résolution de ce problème mondial” explique-t-il dans un communiqué de son ministère. En août dernier, le gouvernement néo-zélandais s’était engagé à réduire ses émissions de GES de 10 à 20% d’ici 2020 par rapport à leurs niveaux de 1990.

Limiter le réchauffement à 2°C

Mais cet objectif était conditionné par la signature d’un accord international ayant pour but de limiter à 2°C le réchauffement de la planète, et par le même engagement de la part des autres Etats. Alors que l’accord de Copenhague invitait les Etats signataires à présenter leur plan de réduction des émissions avant le 1er février. Or, pour l’heure, les engagements pris ne sont pas suffisants pour envisager de limiter le réchauffement à 2°C.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter