Grippe A : des sénateurs demandent l’ouverture d’une enquête

Après l’OMS, c’est désormais au tour du gouvernement d’être mis sur la sellette concernant ses relations avec les laboratoires pharmaceutiques. Des sénateurs des groupes communiste et du parti de gauche devraient en effet demander aujourd’hui l’ouverture d’une enquête  afin de déterminer si oui ou non, il y a eu collusion d ‘intérêts entre les deux protagonistes, dans le cadre de la pandémie de grippe A.

Des sénateurs vont donc demander aujourd’hui l’ouverture d’une commission d’enquête ayant pour objectif de déterminer les “rôles des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le gouvernement de la grippe A“. Pour François Autain, porte-parole du groupe CRC-SPG, la question est de savoir “pourquoi le gouvernement a-t-il appliqué avec autant de zèle les recommandations de l’OMS? La Pologne, qui n’a pas suivi la recommandation de l’OMS et n’a pas fait vacciner sa population, a un taux de mortalité plus faible que le notre”.

Nombreux liens avec l’industrie pharmaceutique

Les sénateurs remettent en cause l’indépendance des décideurs politiques, et la confusion des rôles dans cette affaire. En effet, selon l’information révélée il y a peu par Le Parisien, 15 des 17 experts du comité de lutte contre la grippe A avaient des liens avec l’industrie pharmaceutique. Parmi ces 15 experts, 6 auraient même reçu une rémunération directes de la part des labos en 2009.

Pour rappel, le Dr Marc Girard, interviewé par Enviro2B en novembre dernier, avait déjà soulevé cette question sensible, dénonçant la collusion des pouvoirs publics avec l’industrie pharmaceutique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter