Climat : le signal positif de quatre émergents

Réunis à New Delhi ce week-end, les ministres de l’environnement de quatre des principaux pays émergents, l’Inde, la Chine, le Brésil et l’Afrique du Sud, se sont engagés  à rendre public leur plan d’action de lutte contre le réchauffement climatique avant la fin du mois de janvier.

Pour Jairam Ramesh, ministre indien de l’environnement, “nous avons envoyé au monde un symbole très fort concernant nos intention” et ce, cinq semaines après l’échec des négociations sur le climat à Copenhague, échec imputé justement aux pays émergents.

De leur côté, les pays industrialisés avaient promis d’accorder une aide de 100 milliards de dollars d’ici 2020 aux pays en voie de développement afin de les aider à s’adapter à la nouvelle donne climatique. Dès cette année, 10 milliards de dollars devraient ainsi être débloqués.  “La preuve de leurs engagements résident dans ces 10 milliards promis, sinon on en déduira que les pays développés ne sont pas sérieux sur le sujet climatique” répond Jairam Ramesh. De son côté, le chef chinois des négociations climatiques, Xie Zhenhu estime que “les premiers versements devraient aller aux pays les moins développés, y compris les petits Etats insulaires et des pays d’Afrique“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter