Grippe A : vaccination possible chez les généralistes dès mardi

Roselyne Bachelot espère relancer la campagne de vaccination contre la grippe A en offrant désormais aux Français la possibilité de se faire vacciner chez son médecin généraliste dès mardi prochain.

La ministre de la santé a donc reçu hier des représentants des médecins généralistes et pédiatres pour faire le point sur les modalités d’une telle décision. Dans un premier temps, les médecins devront donc se fournir en vaccin auprès des centres de vaccination. En effet, Roselyne Bachelot précise que pour l’instant “la plus grande partie des vaccins sont toujours sous forme de flacons de 10 doses” avant d’ajouter, “nous avons d’ores et déjà deux millions de vaccins unidoses” réservés aux généralistes. Par la suite, les médecins pourront s’approvisionner chez les pharmaciens qui seront associés au dispositif.

S’agissant du tarif pratiqué , si la vaccination se fait dans le cadre d’une consultation, le tarif de celle-ci sera bien évidemment appliqué. En revanche, si le patient se rend chez son médecin dans l’unique but de se faire vacciner, l’injection sera facturée 6,6 euros, et prise en charge intégralement par la Sécurité sociale.

Les “tracasseries administratives”

Pour Claude Leicher, président de MG France, président syndicat de médecins généralistes français, “certaines modalités pratiques sont encore un peu trop complexes“. Il juge par exemple que “l’acheminement des vaccins doit impérativement passer par les pharmacies“. Ce point de vue est largement partagé et notamment par Michel Chassang, président de la CSMF. Selon lui, “on n’a pas vocation à se promener dans des voitures pour aller chercher les vaccins dans les centres“.

Autre point qui pose problème, celui de la paperasse administrative. “Nous demandons à ce que ces formalités soient le plus simple possible. Il est hors de question de remplir trois tonnes de papiers” ajoute Michel Chassang. Il est rejoint par Claude Leicher pour qui “on va apporter de la souplesse et de l’efficacité, il ne faut pas les contrebalancer par de la complexité administrative”.

Les personnes qui n’ont pas reçu de bon de vaccination sont invitées à le demander à leur centre de Sécurité sociale avant de se rendre chez leur médecin. Toutefois, comme cela se fait dans les centres de vaccination, les cabinets médicaux informatisés pourront émettre ses bons.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter