Proglio prone un rapprochement entre EDF et Veolia

Henri ProglioNommé officiellement à la tête d’EDF depuis hier, Henri Proglio accordait ce matin une interview à Jean-Pierre Elkabach sur Europe 1. Le nouveau PDG a confirmé vouloir opérer un rapprochement entre EDF et Veolia Environnement, au moins sur le plan industriel.

Interrogé sur une éventuelle fusion entre les deux grands groupes, Henri Proglio qui est également président non exécutif de Veolia Environnement, répond qu’il “n’y aura pas de fusion, mais un rapprochement oui (…) Pensez-vous  qu’entre l’énergie et l’environnement, i y a des frontières qui doivent se fermer?“.

L’ancien PDG de Veolia a également rejeté “tout conflit d’intérêt” lié à sa double casquette, avant de préciser que cette situation n’était probablement que transitoire. S’agissant d’une éventuelle hausse des tarifs de l’électricité, demandée par Pierre Gadonneix, le nouveau patron d’EDF considère qu’il est encore trop tôt pour l’évoquer, sans toutefois l’exclure.

Mes positions ont été faussement interprétées

Par ailleurs, dans un entretien accordé ce matin dans Le Figaro, Henri Proglio a également souhaité faire une mise au point sur la polémique née de ses propos tenus dans les Echos. Dans cet article, il exclut toute “prise de participation d’EDF dans quelque activité d’Areva que ce soit, qu’il s’agisse des mines, des récateurs ou encore du retraitement… Areva est un spécialiste avec lequel nous travaillons depuis longtemps“.

Pour revenir sur ses propos, il affirme dans le quotidien n’avoir “jamais déclaré qu’il fallait refondre la filière de fond en comble, ni que la création d’Areva était une erreur. Mes positions ont été faussement interprétées (…) Certaines des activités d’Areva pourraient s’étoffer au gré de partenariats. C’est notre seule préoccupation, sachant que seuls les actionnaires, en l’occurrence et pour l’essentiel les pouvoirs publics, décident“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter