Du lin OGM illégal dans des biscottes françaises

Toasts aux céréales PasquierAprès enquête, l’organisation écologiste Greenpeace a découvert des traces de lin OGM interdit en Europe dans des toasts aux céréales commercialisés en France par la marque Pasquier.

Depuis fin septembre, la Commission Européenne a signalé à plusieurs reprises des cas de contamination de produits boulangers et de céréales par du lin OGM illégal. Ce lin génétiquement modifié, appelé Triffid, a pour particularité de tolérer un herbicide et contient trois gènes de résistance aux antibiotiques, ce qui est interdit par la législation européenne. Il n’a donc jamais été autorisé sur le territoire des 27 pays de l’Union Européenne.

Suite à ces alertes de la Commission Européenne, Greenpeace a mené l’enquête et testé une quinzaine de produits boulangers en vente dans les supermarchés français. Or, les résultats obtenus montrent la présence de ce lin transgénique dans un produit de la marque Pasquier : les Toasts aux Céréales d’Auga.

Le retrait immédiat des lots de produits concernés

Cette contamination génétique a été immédiatement signalée à l’entreprise concernée ainsi qu’aux autorités françaises compétentes. Pasquier a rapidement réagi en procédant au “retrait immédiat des lots de produits concernés”» et en demandant plus de tests à leurs fournisseurs. D’après eux, le problème vient de la politique des Pays-Bas (où sont fabriqués ces Toasts aux Céréales) qui a “autorisé le maintien sur le marché des produits transformés contenant des traces” d’OGM non autorisés.

Pour Greenpeace, “la politique des Pays-Bas est donc inacceptable. Dans une Union Européenne qui a reconnu la libre circulation des biens sur son territoire, tous les Etats-membres doivent respecter le jeu de la législation européenne et retirer de la vente tout produit contaminé par un OGM illégal. C’est la protection de la santé des citoyens européens et de l’environnement qui est en jeu“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter