Nucléaire : EDF pas loin de conclure aux Etats-Unis

EDFEDF et l’américain Constellation Energy  entrent dans le dernière phase de leur rapprochement dans le nucléaire, l’Américain ayant accepté les conditions imposées par les autorités du Maryland.

EDF se félicite donc de l’acceptation par le Conseil d’administration de l’électricien américain Constellation Energy des conditions énoncées par la Commission des services publics du Maryland relatives à la création d’une société commune au Français et à l’Américain.

Suite à cette décision du Conseil d’administration de Constellation Energy, EDF annonce qu’il va désormais s’engager dans le processus permettant la clôture financière de la transaction. Par cette opération, le français met donc un pied dans le nucléaire outre-Atlantique.

Une divergence de point de vue

Le groupe français se félicite par ailleurs de pouvoir implanter le siège social de sa filiale nord-américaine dans l’Etat du Maryland.

Pour l’actuel PDG d’EDF, Pierre Gadonneix, “EDF, premier exploitant nucléaire mondial, va ainsi renforcer sa présence aux Etats-Unis pour opérer et développer des réacteurs nucléaires sur le premier marché mondial où le groupe est déjà très actif dans les énergies renouvelables, le trading  et la relance du nucléaire.” Mais, Henri Proglio, futur patron du groupe voit les choses autrement. Il déplore le coût élevé de l’opération et les perspectives limitées à la vente de quelques réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR outre-Atlantique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter