Grippe A : la vaccination en chute libre

vaccinSelon un sondage IFOP publié dimanche par le quotidien Ouest-France, seuls 17% des Français seraient disposés à se faire vacciner contre la grippe A. A titre de comparaison, en septembre, ils étaient 55%.

Malgré une épidémie avérée en France depuis plus de 6 semaines, et une campagne de vaccination sans précédent lancée il y a quelques jours, les Français semblent de plus en plus réticents à se faire piquer. Selon le sondage IFOP, 7% des personnes interrogées ont “certainement” l’intention de se vacciner contre le virus de la grippe A, et 10% affirment qu’ils le feront “probablement“.

Cette évolution des chiffres reflétant l’état d’esprit des Français face au virus de la grippe A, peut s’expliquer par le fait que l’inquiétude ressentie initialement s’amenuise. Il y a encore un mois, 32% des personnes interrogées se déclaraient inquiètes vis à vis de la grippe A, elles ne sont plus que 16% aujourd’hui.

Les professionnels ne donnent pas l’exemple

Par ailleurs, l’hostilité de certains professionnels vis à vis de ce vaccin peut aussi contribuer à cette baisse extraordinaire des chiffres. En effet, nombre d’entre-eux ont plusieurs fois indiqué qu’ils n’avaient pas l’ intention de se faire vacciner eux-même,  faisant également appel à la méfiance vis-à-vis d’un vaccin sorti “trop vite”.

Si les choses restent en l’état, la question qui reste à poser est celle de savoir ce que l’on va bien pouvoir faire des 94 millions de doses déjà commandées par le ministère de la Santé…

Ce sondage IFOP / dimanche Ouest-France a été réalisé les 22 et 23 octobre par téléphone ou à domicile auprès d’un échantillon de 965 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter