Dix Erika et deux Prestige rejetés chaque année en Méditerranée

Pollution hydrocarburesDeux navires dont un ferry, transportant des passagers, ont été pris en flagrant délit de déballastage d’hydrocarbures cette semaine en Méditerranée. Le parquet de Marseille a ouvert deux enquêtes préliminaires.

A l’occasion d’une opération internationale de lutte contre les rejets illicites menée cette semaine en Méditerranée baptisée Oscar-Med, deux cas de déballastage en mer ont donc été détectés. Jean-Loup Velut, adjoint au préfet maritime de la Méditerranée explique que “les déballastages ont eu lieu pour l’un à 180 km au sud de Toulon, et l’autre la nuit entre Toulon et le Cap Corse“.

150.000 tonnes rejetées en Méditerranée chaque année

L’opération Oscar-Med, Opération de surveillance coordonnée aérienne des rejets en méditerranée qui a permis la découverte de ces deux nouveaux cas, sera amenée à être renouvelée. Frédéric Hébert, directeur du Rempec, organisme qui a conduit cette opération précise que “chaque année, 150.000 tonnes sont rejetées en Méditerranée. C’est l’équivalent de dix Erika et deux Prestige“. Selon la préfecture maritime, quelques 250 pollutions orphelines ont été dénombrées en 2008 dont 180 d’hydrocarbures, 190 dont 100 d’hydrocarbures en 2009.

Cette opération conduite sous l’égide du Regional Marine Pollution Emergency Response Centre for the Mediterranean Sea (Rempec), basé à Malte, a mobilisé pendant quatre jours des avions spécialisés français, italien et espagnol ainsi que des moyens techniques exceptionnels dont le système d’imagerie par satellite CleanSeaNet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter