Nucléaire : Areva et Kazatomprom annoncent la naissance d’Ifastar

KazatompromLa visite de Nicolas Sarkozy à Astana au Kazakhstan a déjà porté ses fruits, En effet , Anne Lauvergeon, la présidente du directoire d’Areva, et Vladimir Shkolnik, le président de Kazatomprom, ont signé hier un accord prévoyant la création d’une coentreprise, nommée Ifastar, pour le marché du combustible nucléaire.

Dans le prolongement de l’accord signé en septembre dernier, cet engagement renforce le partenariat des deux groupes dans l’amont du cycle. Il confirme par ailleurs la stratégie de développement poursuivie par Areva et Kazatomprom dont la production d’uranium cumulée est la plus importante au monde.

Basée à Paris et détenue à 51 % par Areva et à 49 % par le kazakhe, Ifastar aura une double vocation :

– Réaliser une étude de marché pour la fourniture d’offres intégrées de combustible aux électriciens asiatiques. Celle-ci comprendra l’ensemble des prestations de l’amont du cycle et combinera les ressources en uranium de Kazatomprom et la technologie d’Areva.

– Réaliser une étude technico-économique pour la construction d’une ligne de fabrication de combustible d’une capacité de 400 tonnes d’uranium par an. Cette ligne serait implantée sur le site de l’usine métallurgique d’Ulba, exploitée par Kazatomprom à Ust-Kamenogorsk (Kazakhstan).

Une coopération constructive

En fonction du résultat de ces analyses, et après décision des partenaires, Ifastar serait  chargée de la commercialisation des produits issus de cette ligne et la fabrication du combustible se ferait alors au travers d’une autre coentreprise de fabrication, détenue par Kazatomprom à hauteur de 51 % et par Areva  à hauteur de 49 %.

La signature de cet accord est une nouvelle manifestation de la coopération constructive et de long terme mise en ?uvre par Kazatomprom et Areva“, a déclaré Vladimir Shkolnik. “Elle constitue pour nous une nouvelle étape dans la création d’une société intégrée verticalement pour la fabrication de produits à valeur ajoutée, les assemblages de combustible“.

Quant à Anne Lauvergeon, elle a tenu  a souligné  que “cet accord renforce le partenariat stratégique qui lie Areva et Kazatomprom. Il contribuera à la diversification et à la sécurité de nos approvisionnements, en augmentant les ressources d’uranium disponibles pour nos clients“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter