Henri Proglio prend les commandes d’EDF

EDFC’est désormais officiel, le conseil d’administration d’EDF a donné son accord pour la nomination d’Henri Proglio, l’actuel PDG de Veolia, à la tête du groupe. L’heureux élu était le candidat de l’Elysée et avait les faveurs de la CGT, syndicat historique et influent au sein de l’électricien français.

C’est donc François Fillon qui l’a annoncé dans un communiqué officiel. “Sous réserve de la décision des organes sociaux de l’entreprise, monsieur Proglio sera nommé président directeur général d’EDF par décret du Président de la République“.

L’assemblée d’actionnaires qui doit se réunir le 5 novembre prochain doit toutefois entériner la nomination d’Henri Proglio comme administrateur mais, l’Etat étant propriétaire à 85% de l’électricien, le vote est assuré. Le communiqué officiel de Matignon précise par ailleurs que “le gouvernement entend, sans attendre l’adoption de la loi organique qui en fera une obligation, consulter les deux assemblées sur la candidature de Henri Proglio“.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, François Fillon a indiqué les objectifs principaux assignés au nouveau PDG. Il évoque la nécessité d’ “une plus grande efficacité de son dispositif nucléaire, améliorer son offre au consommateur et mettre en cohérence son dispositif international“.

EDF à 14% dans Veolia

Quant à la succession d’Henri Proglio à la tête de Veolia, les rumeurs vont bon train, le nom de Jean-Louis Borloo ayant même été prononcé à plusieurs reprises. Mais la rumeur la plus persistante est celle du maintien d’Henri Proglio à la présidence non exécutive du groupe. Certains quotidiens indiquaient ce week-end qu’il pourrait rester administrateur, voire président du conseil de surveillance de Veolia à la suite d’un changement de statut du groupe. Un conseil d’administration doit en effet se tenir aujourd’hui même afin d’envisager la succession du PDG et le passage d’une organisation en conseil d’administration à celle en conseil de surveillance et directoire.

Henri Proglio n’a jamais caché sa volonté de rapprochement des deux groupes. Ce rapprochement pourrait alors avoir lieu sous la forme d’une augmentation de la participation d’EDF dans Veolia. L’électricien pourrait donc voir sa part passer de 3,9% actuellement, à 13 ou 14%.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter