Chlordécone : la saisine du juge martiniquais jugée irrecevable

Régime de bananes avec fleurLa saisine d’un juge martiniquais dans l’enquête menée sur le chlordécone, pesticide principalement utilisé dans les plantations de bananes, a été jugée irrecevable hier, par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris.

En 2007, une information judiciaire contre X  avait été ouverte par le parquet de Fort de France suite aux plaintes déposées par l’Union régionale des Consommateurs et l’Union des producteurs de Guadeloupe. Par la suite, cette information judiciaire, menée par un juge d’instruction, avait été transférée au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris. Cette procédure avait alors été menacée de nullité, l’ordonnance de désignation du juge d’instruction en Martinique étant absente du dossier.

Or, jeudi la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris a jugé irrecevable la saisine du juge martiniquais. Toutefois, cette décision “ne remet pas en cause la procédure menée à Paris au pôle de santé public“.

Encore dans 20% des surfaces cultivables

Pour rappel, le chlordécone, pesticide utilisé dans les plantations de bananes infesterait encore au moins 20% des surfaces cultivables dans les Antilles françaises. Il est jugé responsable d’une hausse des cas de cancer, notamment du pancréas.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter