La crise du secteur parapétrolier pourrait se poursuivre en 2010

Puits pétrole offshoreLe secteur parapétrolier subit toujours de fortes tensions sur les prix affirme le patron de Technip, dans un entretien accordé à l’agence Reuters. Selon Thierry Pilenko, ces difficultés devraient se poursuivre en 2010, malgré la hausse actuelle des cours du brut.

Après plusieurs années de forte croissance, le marché parapétrolier enregistre un retour de baton très violent. La pression sur les prix dans ce secteur se poursuit avec des contrats plus rares et moins attractifs en terme de marge. Technip affirme choisir les projets les plus porteurs pour protéger sa rentabilité.

Nos clients ont toujours la même attitude, que le prix du pétrole soit de 40, 50 ou 70 dollars : il faut faire baisser les prix des projets pour créer de la valeur à long terme et ne pas avoir de surprise. La pression reste la même“, a déclaré Thierry Pilenko, président du spécialiste français des équipements pétroliers et gaziers à Reuters.

La pression sur les prix et les marges est là. L’impact sur le parapétrolier en général a commencé en 2009 mais va se poursuivre en 2010” anticipe le patron de Technip. “L’exercice budgétaire (de nos clients) de la fin d’année sera intéressant. Il va sûrement intégrer une baisse globale des coûts par projet mais la question reste de savoir si une baisse de volumes de projets sera elle aussi intégrée. On ne peut pas dire que nos clients nous aient donné une grande visibilité.” affirme Thierry Pilenko.

Tensions sur les prix et reports des projets

Avec la chute des cours du pétrole, les compagnies pétrolières qui ont fortement investi ces dernières années ne disposent plus de la visibilité nécessaire pour poursuivre les lourds investissements que nécessitent ce secteur. Cette crise associée à celle du crédit ont créé de fortes tensions à la baisse sur les prix pratiqués en matière d’équipements et de services et ont retardé beaucoup de projets pétroliers et gaziers.

Technip a récemment remporté un contrat à prix forfaitaire auprès de Marathon Oil Company pour le développement du champ Ozona dans le Golfe du Mexique. Ce projet consiste à relier un puits situé à Garden Banks 515, par 1 000 mètres de profondeur d’eau, à la plate-forme Auger de Shell.

Le contrat comprend le management de projet et les études, l’ingénierie, la fourniture des équipements/fabrication et l’installation d’une flowline à double enveloppe de 9 kilomètres de long, de deux PLET, d’une pile d’ancrage et d’un jumper rigide, et l’installation d’un ombilical(4) de 12 kilomètres de long.

Le centre opérationnel de Technip à Houston (Texas) réalisera le contrat. La flowline sera assemblée dans la base du Groupe à Mobile (Alabama). L’installation en mer devrait être effectuée avec le Deep Blue, navire de pose en mer profonde de la flotte de Technip, au deuxième trimestre 2010.

Technip est l’un des leaders mondiaux du management de projets, de l’ingénierie et de la construction pour l’industrie du pétrole et du gaz. Avec 23 000 personnes présentes dans 46 pays dans le monde, Technip dispose des capacités intégrées et d’une expertise reconnue dans les infrastructures sous-marines (Subsea), les plates-formes en mer (Offshore) et les grandes unités de traitement à terre (Onshore).

  • facebook
  • googleplus
  • twitter