Le “groupe d’experts sur les oiseaux et leur chasse ” prend son envol

Chasse à la palombe panneauOn sait que la chasse des oiseaux représente chaque année en France, l’occasion de nombreuses tensions entre chasseurs et écologistes. Prévu depuis juillet 2008, un groupe de 9 experts vient de voir le jour afin de proposer une nouvelle gouvernance dans ce domaine.

Comme le rappelle le ministère de l’Ecologie, la rénovation de la gouvernance scientifique relative aux oiseaux et à leur chasse constituait l’un des objectifs majeurs retenus dans l’accord du 26 juillet 2008, issu des discussions de la table ronde sur la chasse présidée par Jérôme Bignon, député de la Somme et président du groupe chasse à l’Assemblée nationale. Pour le ministère de Jean-Louis Borloo, cette gouvernance scientifique est essentielle à la conduite d’une concertation et d’un travail approfondi, rapprochant chasseurs et associations de protection de l’environnement autour de constats partagés.

Le nouveau dispositif s’appuie sur un groupe de 9 experts dénommé « groupe d’experts sur les oiseaux et leur chasse » (GEOC), dont les membres ont été nommés par arrêté du 8 juin 2009 et qui est installé ce vendredi 17 juillet par le ministre d’État. Le GEOC sera notamment chargé d’assurer l’exploitation et la synthèse des données, des études et des recherches portant sur les oiseaux.

« Une nouvelle gouvernance »

« Il s’agit d’une avancée décisive. Le GEOC témoigne d’un nouvel état d’esprit et rend enfin possible une nouvelle gouvernance » a souligné Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer.

Lors de cette séance d’installation organisée symboliquement au Muséum National d’Histoire Naturelle dont l’une des missions est la préservation de la biodiversité, Jean-Louis Borloo a souhaité préciser la feuille de route du GEOC d’ici l’été 2010. La toute première priorité sera bien sûr de valider les bases scientifiques de l’accord historique de la table ronde chasse du 26 juillet 2008.

Modifications des dates d’ouverture et de fermeture de la chasse

Le ministre a ensuite donné les axes de travail prioritaires sur lesquels le groupe d’experts sera très attendu, notamment en prévision d’éventuelles  modifications de dates d’ouverture et fermeture de la chasse. Parmi ces priorités le ministre d’État a demandé des avancées sur la connaissance de l’état de conservation des différentes espèces d’oiseaux, sur les plans d’action menés et à mener, sur les suites à donner à la mission menée aux Pays Bas sur la gestion des oies cendrées, sur les modifications des modalités de chasse des oiseaux d’eau proches du littoral et des régions d’étangs intérieurs et enfin sur les modalités de mise en place de prélèvement maximal autorisé, notamment sur la Bécasse.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter