La Grande-Bretagne inquiète au sujet de l’EPR français

EPRLa Grande Bretagne émettrait des doutes quant à la sécurité du réacteur nucléaire français EPR. Selon l’information révélée par le quotidien britannique Times, le régulateur nucléaire britannique  aurait adressé un courrier à EDF et Areva afin de leur notifier ses réserves sur la sécurité de l’EPR.

Selon les informations du Times, l’inspection des installations nucléaires britanniques s’inquièterait d’éventuelles failles dans la technologie EPR. Les différents sous-systèmes, censés être indépendants, seraient en réalité interconnectés, et donc suceptibles d’engendrer des réactions en chaîne en cas d’incident.

Dans son courrier adressé à EDF et Areva, la NII explique avoir “de sérieuses inquiètudes concernant votre projet, qui permet à des systèmes de sécurité de classe inférieure de passer outre des systèmes de sécurité de classe supérieure“. Les réserves britanniques sur la sécurité de ce réacteur de dernière génération pourraient avoir de graves conséquences économiques.

Menace d’interdiction

La NII menace en effet tout simple d’interdire la construction de l’EPR en Grande-Bretagne, ce qui porterait un coup violent à EDF. L’opérateur historique français vient d’investir 15 milliards d’euros pour acquérir British Energy dans le but de construire et d’exploiter au moins 4 réacteurs EPR outre-Manche.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter