Les représentants américains adoptent la loi énergie-climat

Chambre des représentants USLa Loi énergie-climat défendue par Barack Obama a été adoptée à une courte majorité, vendredi soir, par la Chambre des représentants américains. ce texte prévoit pour la première fois pour les Etats-Unis une réduction chiffrée des émissions de gaz à effet de serre et la fixation de seuils de pollution au secteur industriel.

Les représentants américains ont donc adopté vendredi soir, le projet de loi énergie-climat défendu par le président Obama par 219 voix contre 212. Toutefois,  ce texte doit encore passer devant le Sénat avant d’avoir force de loi et la bataille risque d’être rude.  Pour Barack Obama “c’est une étape importante et nécessaire qui contient la promesse d’une création de nouvelles industries et de millions de nouveaux emplois, de la réduction de notre dangereuse dépendance en pétrole étranger et de la stricte limitation des émissions de polluants qui menacent la santé des familles, les villes et la planète elle-même.Il revient désormais au Sénat d’accomplir la prochaine étape“.

Ce texte prévoit la réduction de 17% des émissions de gaz à effet de serre dans le pays d’ici 2020 par rapport aux niveaux de 2005, et de 83% d’ici 2050. Afin d’atteindre cet objectif, le texte avance la mise en place d’un marché d’achat et de vente de “permis de polluer”.

Economies d’émissions et d’énergie

Le projet touche en priorité le secteur industriel  avec des limitations appliquées aux centrales électriques, usines, raffineries, fournisseurs d’électricité et de gaz naturel. Les entreprises polluantes pourront également atteindre leurs objectifs de limitations d’émissions en investissant dans des projets extérieurs à leurs activités. ces projets peuvent consister à planter des arbres ou réaliser des actions de protection des forêts.

Par ailleurs, d’ici 2020 12% de l’électricité produite devra être issue de sources renouvelables. Les compagnies sont également invitée à réduire de 8% leur consommation d’énergie.

La capture du CO2 est également à l’ordre du jour avec le déblocage d’un milliard de dollars par an pour aider les usines à capturer leur Co2. Enfin, les nouveaux immeubles américains devront être construits selon des normes plus écologiques qui devraient permettre de réaliser 30% d’économies d’énergie d’ici 2012 et 50% d’ici 2016.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter