Le conservatoire du littoral se dote de nouveaux objectifs

Vendredi, lors de son d�placement en Charente- Maritime sur le th�me de la protection de l’environnement, Jean- Louis Borloo , Chantal Jouanno et J�r�me Bignon, pr�sident de l’�tablissement public, ont sign� le Contrat d’objectifs 2009-2011 du Conservatoire du littoral, en pr�sence de Dominique Bussereau, secr�taire d’Etat charg� des Transports, pr�sident du conseil g�n�ral de Charente-Maritime. Ce nouveau contrat avait �t� approuv� par le Conseil d’administration le 25 f�vrier dernier.

Premier ��mus�e�� de France, avec pr�s de 30 millions de visiteurs par an, le conservatoire du littoral est un �tablissement unique au monde. Premier d�fenseur et gestionnaire du patrimoine naturel des Fran�ais, il est l’un des op�rateurs majeurs du Grenelle Environnement et du Grenelle de la Mer en devenant l’�tablissement public de r�f�rence dans l’interface terre-mer”, commentait Jean-Louis Borloo lors de ce d�placement.

Prenant en compte les nouvelles priorit�s des pouvoirs publics, notamment celles issues du Grenelle Environnement ainsi que celles d�battues au sein du Grenelle de la mer (auquel il participe activement), et dans le cadre de la strat�gie nationale de protection du ��tiers naturel�� du littoral fran�ais, ce deuxi�me contrat d’objectifs, engagement r�ciproque entre l’Etat et le Conservatoire du littoral, d�finit cinq orientations strat�giques, et 26 objectifs � atteindre.

Progresser vers l’objectif du tiers naturel du littoral : l’objectif vis� en 2050 est de constituer, avec les autres protections fortes, un ensemble prot�g� correspondant au tiers du lin�aire du littoral fran�ais.
Affirmer la responsabilit� de propri�taire et �valuer l’�tat des sites : celle-ci engage l’�tablissement � mettre en ?uvre une gestion adapt�e et les modalit�s n�cessaires pour la r�alisation des am�nagements et travaux.
Int�grer le changement climatique dans l’action de l’�tablissement : la mont�e du niveau de la mer et la fragilisation g�n�rale de la biodiversit� sont deux impacts du changement climatique concernant particuli�rement le Conservatoire du littoral, qui devra int�grer des r�ponses adapt�es dans sa strat�gie, dans son action et dans sa communication.
D�velopper l’action du Conservatoire outre-mer : l’�tablissement y poursuivra le d�veloppement de son action et il apportera son concours aux collectivit�s d’outre-mer qui le souhaitent, notamment dans le Pacifique sud.
Consolider les moyens n�cessaires � l’action et renforcer le m�c�nat : l’�tablissement b�n�ficiera pour les 3 ann�es � venir du versement de la totalit� du droit annuel de francisation des navires. Il d�veloppera sa politique en mati�re de ressources compl�mentaires (m�c�nat, dons, legs, donations et dations en paiement).

Pour rappel, le Conservatoire du littoral assure la protection des rivages maritimes et lacustres fran�ais. Son patrimoine s’�tend sur plus de 125 000 hectares et 400 ensembles naturels, en France m�tropolitaine mais aussi en Outre-mer, soit plus de 1 000 kilom�tres de rivages prot�g�s (et 11 % du littoral de m�tropole).Il s’est r�cemment mobilis� pour ��les Journ�es de la mer�� en organisant 12 manifestations, comprenant notamment des visites sur ses sites.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter