Une montre verte entre dans la lutte contre la pollution

Montre_Verte.JPGDepuis le 15 mai dernier, un objet insolite est test� en Ile-de-France. Il s’agit d’une montre verte, la CityPulse d�velopp�e par la Fondation Internet nouvelle g�n�ration, qui mesure le niveau d’ozone et de la pollution sonore et transmet les donn�es � une plateforme en ligne.

Dans le cadre de l’op�ration Futur en Seine, qui s’achevait ce week-end, trente prototypes de cette montre ont �t� test�s. Equip�e de deux capteurs, un qui mesure le bruit et l’autre le niveau d’ozone,� cette montre verte n’a toutefois pas pour vocation de se substituer aux capteurs d’Airparif. Daniel Kaplan, le directeur g�n�ral de Fing explique qu’il ne peut s’agir que d’un compl�ment. “Les capteurs d’Airparif sont bien meilleurs que les n�tres, et ne mesurent pas que l’ozone. La montre verte peut �tre compl�mentaire en dressant une cartographie de la pollution d�taill�e et dynamique”.

Gr�ce au GPS int�gr� et � une puce Bluetooth permettant la transmission des donn�es, les informations collect�es sont alors transmises toutes les 5 sec � un t�l�phone mobile aux fonctionnalit�s d�velopp�es par SFR. Daniel Kaplan pr�cise, “nous n’avons pas de but lucratif. La montre et la plate-forme sont bas�es sur des technologies ouvertes, pour que chacun puisse s’en servir, l’am�liorer, y apporter de nouvelles mesures et d’autres donn�es“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter