Climat : la Chine consciente des efforts � fournir

pekin_smog_pollution.JPGAlors que P�kin a promis hier � Bonn de poursuivre sa lutte contre les changements climatiques, la Chine a toutefois pr�venu que des exigences consid�r�es comme “injustes” �manant des pays riches pourraient compromettre le futur trait� climatique qui doit voir le jour en d�cembre � Copenhague.

Yu Qingtai, repr�sentant chinois pour le climat � la r�union de Bonn, confiait � l’agence Reurters hier, “nous allons continuer � nous concentrer sur l’am�lioration des rendements �nerg�tiques et le d�veloppement des �nergies renouvelables, de l’�nergie nucl�aire et de la reforestation (…) Nous sommes quasiment certains que notre action n’aurait � p�lir devant celle de personne d’autre dans le monde“.

La Chine, pays en voie de d�veloppement?�

Mais, les Etats-Unis consid�rent que la Chine, devenue premier �metteur mondial de gaz � effet de serre, ne peut d�sormais plus �tre consid�r�e comme un pays en voie de d�veloppement et doit donc agir afin de limiter ses �missions. Ainsi, plusieurs pays industrialis�s ont demand� une red�finition des crit�res des pays “en voie de d�veloppement”, dans le but d’amener les plus riches d’entre eux � faire plus d’efforts.

Yu Qingta consid�re alors que les nouvelles propositions d�passent le cadre de la feuille de route fix�e � Bali en 2007, qui d�finissait le parcours � suivre jusqu’� Copenhague. “Copenhague n’est que dans six mois. Au lieu d’introduire de nouveaux concepts, des concepts controvers�s, des concepts injustes, il serait bien plus dans l’int�r�t de la plan�te que nous nous concentrions sur ce qui a �t� convenu � Bali” explique-t-il.”Si l’on commence (� contester les principes accept�s), cela ne peut que vouloir dire que certains pays ne croient pas � la coop�ration internationale. Ils tentent de cr�er des probl�mes afin de saboter tout le processus“.

Pas de red�finition�

Il s’oppose � une red�finiton des deux groupes d’Etats. Mais toutefois, la Chine reconnait doit agir plus que d’autres pays en voie de d�veloppement. “Nous sommes conscients qu’en tant que pays de 1,3 milliard d’habitants et ayant b�n�fici� d’un taux de croissance impressionnant, nous pouvons en faire bien plus qu’un pays moins d�velopp� avec quelques millions d’habitants“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter