Mexico : le virus H1N1 b�n�fique pour la pollution atmosph�rique

Smog_mexico.JPGA Mexico, m�galopole de 20 millions d’habitants connue pour sa pollution atmosph�rique importante, la crainte d’une propagation du virus H1N1 responsable de la grippe A g�n�re aussi des effets positifs inattendus.

Les cons�quences du risque de pand�mie au Mexique ne sont pas toutes n�gatives. La capitale mexicaine a par exemple enregistr� une chute de la d�linquance dans ses rues, ainsi qu’une baisse significative de la pollution atmosph�rique dans la ville. La chape de pollution qui recouvre la ville s’est en effet un peu lev�e et le gris du ciel se teinte l�g�rement de bleu.

Alors que les d�crets pr�sidentiels ordonnant la fermeture des commerces et services publics ont pour effet secondaire une chute de 37% de la d�linquance dans les rues de la capitale, une autre cons�quence de ces d�crets est l’�claircissement du ciel.

“Tr�s mauvaise” � “mauvaise”

Le smog s’est en effet dissip� et les niveaux de pollution ont chut�. Mais tout cela reste toutefois tr�s relatif puisque Jorge Fuentes, le porte-parole du service de surveillance atmosph�rique de la ville de Mexico , annonce que la qualit� de l’air est pass�e jeudi de “tr�s mauvaise” � “mauvaise“.

Cette am�lioration est essentiellement imputable � la baisse de la circulation automobile dans les rues de la capitale habituellement embouteill�es.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter