• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Santé
  • >
  • L’Europe s’int�resse aux risques potentiels des champs �lectromagn�tiques

L’Europe s’int�resse aux risques potentiels des champs �lectromagn�tiques

europe_1.jpgSelon un rapport d’initiative adopt� par la Commission europ�enne hier, les antennes et autres dispositifs �mettant des champs �lectromagn�tiques devraient �tre implant�s � une distance sp�cifique des �coles et des �tablissements de soins de sant�. par ailleurs, la Commission devrait mettre � disposition des informations plus fiables sur les effets de l’exposition aux champs �lectromagn�tiques pour les citoyens qui en g�n�ral ne se sentent pas suffisamment bien inform�s sur la question.

Comment le corps humain absorbe-t-il les champs �lectromagn�tiques �mis par des appareils aussi divers que la radio, la t�l�vision, le micro-onde, le t�l�phone mobile, les antennes- relais ou les lignes � haute tension ?

Si l’UE a fix� des seuils limites d’exposition pour prot�ger les travailleurs contre les effets des CEM ; sur la base du principe de pr�caution, il conviendrait de prendre de telles mesures �galement pour les cat�gories de population concern�es, telles que les riverains et les utilisateurs.

Selon le rapport du d�put� belge Fr�d�rique Ries, il est dans l’int�r�t g�n�ral de favoriser des solutions reposant sur le dialogue entre acteurs industriels, pouvoirs publics, autorit�s militaires et associations de riverains quant aux crit�res d’installation de nouvelles antennes GSM ou de lignes � haute tension, et de veiller au moins � ce que les �coles, les cr�ches, les maisons de repos et les �tablissements de sant� soient tenus � une distance donn�e de ce type d’�quipements. Le rapport a �t� adopt� � une large majorit� par 559 voix pour, 22 voix contre et 8 abstentions.

Am�liorer la protection par un placement optimal des pyl�nes et des �metteurs

En outre, la protection des personnes vivant � proximit� de ces installations devrait �tre prise en compte par le biais d’un “placement optimal des pyl�nes et des �metteurs”. Les d�put�s estiment �galement que le volume des antennes de t�l�phonie mobile et donc de l’exposition du public aux champs �lectromagn�tiques pourrait �tre r�duit par le biais de l’infrastructure des op�rateurs de t�l�phonie mobile.

Lutter contre le manque d’information

La majorit� des citoyens n’ont pas l’impression que les pouvoirs publics les informent correctement des mesures visant � les prot�ger des champs �lectromagn�tiques, selon un sondage Eurobarom�tre publi� r�cemment. Par cons�quent, la commission parlementaire invite la Commission � publier des cartes montrant l’exposition � des lignes de haute tension, � des pyl�nes de t�l�communications et notamment, � des antennes de t�l�phone.

La Commission est invit�e � pr�senter un rapport annuel sur le niveau de rayonnement �lectromagn�tique dans l’Union, sur ses sources et sur les mesures prises par l’Union pour mieux prot�ger la sant� humaine et l’environnement.

Le rapport sugg�re �galement � la Commission, dans un souci d’efficacit� politique et budg�taire, un red�ploiement partiel du financement communautaire consacr� aux �tudes sur les CEM vers une campagne globale de sensibilisation des jeunes Europ�ens relative aux bonnes pratiques en mati�re d’utilisation du t�l�phone portable, comme l’utilisation de kits “mains libres”, le fait de ne passer que des appels courts, d’�teindre son t�l�phone lorsqu’on ne l’utilise pas – comme en classe, par exemple- et d’utiliser les t�l�phones dans des zones o� la r�ception est bonne. En effet, une majorit� de citoyens europ�ens, dont en particulier les jeunes de 10 � 20 ans, utilise un t�l�phone portable, objet utilitaire, fonctionnel et � la mode.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter