Les japonais s’invitent chez Eurodif au Tricastin

tricastin_eurodif.JPGAreva annonce la signature d’un accord avec les deux compagnies japonaises Kansai et Sojitz sur la prise d’une participation de 2,5 % au capital de la holding de la Soci�t� d’Enrichissement du Tricastin (SET), soci�t� qui exploite l’usine d’enrichissement Georges Besse II.

Selon le communiqu� du groupe nucl�aire fran�ais, “cet accord, qui suit celui sign� en juin 2008 pour l’entr�e au capital de GDF Suez dans SET holding � hauteur de 5 %, montre la volont� de nos clients �lectriciens de participer � ce projet majeur et de s�curiser leurs approvisionnements en uranium enrichi“. D’un montant total d’environ 3 milliards d’euros, l’usine Georges Besse II est l’un des investissements industriels les plus importants conduits en France aujourd’hui.

Economie d’�nergie

Implant�e sur le site nucl�aire du Tricastin (Dr�me et Vaucluse), Areva rappelle que l’usine Georges Besse II aura une capacit� de production de 7,5 millions d’UTS (Unit� de Travail de S�paration), avec une extension possible � 11 millions d’UTS. Cette nouvelle usine d’enrichissement du groupe Areva utilisera la technologie de centrifugation, aujourd’hui consid�r�e comme la plus performante. Elle pr�sente notamment l’avantage de consommer 50 fois moins d’�lectricit� que l’actuel proc�d� de diffusion gazeuse utilis� jusque-l� en France.

Lanc� en septembre 2006, le chantier de l’usine Georges Besse II se poursuit actuellement conform�ment au planning initial. La mise en service est pr�vue cette ann�e et l’usine atteindra sa pleine capacit� de production en 2016.

25% de la consommation mondiale

L’uranium enrichi produit par Eurodif est utilis� comme combustible par les centrales nucl�aires fran�aises et de nombreuses centrales �trang�res. La production d’Eurodif alimente environ 90 r�acteurs � eau pressuris�e, la fili�re nucl�aire la plus largement r�pandue dans le monde, dont 58 r�acteurs fran�ais. L’usine du Tricastin produirait � elle seule le quart de la consommation mondiale d’uranium enrichi.

Pour r�duire la facture �nerg�tique de l’enrichissement � Eurodif, Areva a d�cid� d’abandonner le proc�d� d’enrichissement par diffusion gazeuse actuellement utilis� � l’usine Eurodif pour le nouveau proc�d� par centrifugation, beaucoup plus �conome en �nergie. Cette innovation devrait permettre � Georges Besse II de consommer 10 � 40 fois moins d’�lectricit� que le proc�d� actuel par diffusion gazeuse.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter