La publicit� sur l’�thanol betteraves retoqu�e a posteriori

bio_ethanol.JPGLe Jury de D�ontologie Publicitaire (JDP) de l’Autorit� de R�gulation Professionnelle de la Publicit� (ARPP) a retenu plusieurs arguments de la plainte d�pos�e par plusieurs associations �cologistes, la FNAUT, les Amis de la Terre et le RAC-F en d�cembre 2008 sur la publicit� de France Betteraves sur l’�thanol de betteraves.

Certaines recommandations de l’ARPP, qui a pourtant valid� “sans r�serve” l’affichage de cette publicit�, ne sont pas respect�es. Selon les ONG, c’est la preuve que le fonctionnement de l’ARPP doit �tre revu : il ne garantit nullement les consommateurs contre ce type de publicit�s trompeuses.

Pour le JDP, les manquements aux recommandations “D�veloppement durable” et “Arguments �cologiques” de l’ARPP concernent 4 points : la couleur verte, la coccinelle et les papillons sous-entendent faussement un mode de production biologique et respectueux de l’environnement ; la production d’�thanol de betterave ne permet pas de cr�er des milliers d’emplois, mais de les maintenir ; l’�thanol de betterave n’est pas 30 % moins cher � la pompe car avec un litre d’E85, l’automobiliste parcourt 28% de distance de moins qu’avec un litre d’essence ; et enfin la betterave ne constitue pas une r�serve in�puisable d’�nergie renouvelable.

Chiffres erron�s selon les ONG

Les ONG r�affirment cependant, sans que cet argument ait �t� entendu par le JDP, que la d�claration “60% de CO2 en moins dans l’atmosph�re” n’est pas valide. Pour Diane Vandaele, du RAC-F, “le chiffre utilis� par France Betteraves est relatif � l’utilisation d’�thanol en m�lange direct et pas d’ETBE, un d�riv� de l’�thanol dont la synth�se consomme beaucoup d’�nergie. Or en France, 80% de l’�thanol est incorpor� � l’essence sous forme d’ETBE. La valeur de 60% de r�duction de CO2 ne correspond qu’� un bilan ‘sortie usine d’�thanol‘, qui para�t d’ailleurs aujourd’hui tr�s sur�valu�e“.

L’ADEME r�alise en ce moment une �tude qui doit aboutir en juin � des chiffres de r�duction d’�missions de gaz � effet de serre des agrocarburants de 1�re g�n�ration en France et les lobbys de l’�thanol se battent pour freiner les progr�s m�thodologiques et continuer � faire croire que l’�thanol est bon pour l’environnement et le climat.

Lutte contre le greenwashing

Pour Marc Debrincat de la FNAUT, “cette d�cision repr�sente un pas de plus dans la lutte contre le greenwashing m�me si le JDP ne fait que statuer sur le respect des recommandations de l’ARPP dans les publicit�s qui font l’objet de plaintes et ne travaille pas sur le fond“. Pour Jacques-Olivier Barthes du WWF-France, “cela confirme ce que l’on craignait. Le syst�me n’est pas en capacit� de r�guler avant diffusion les messages des entreprises quand elles utilisent une argumentation
portant sur l’�cologie
“.

S�bastien Godinot des Amis de la Terre conclut : “C’est une victoire en demie teinte car le mal est fait : des centaines de milliers de consommateurs ont certainement �t� tromp�s ! L’ARPP a valid� la publicit� et a pr�text� ensuite son incomp�tence technique sur les agrocarburants pour la juger. Elle ne reste qu’une bo�te d’enregistrement qui ne prot�ge pas les consommateurs. Le JDP arrive trop tard et c’est bien l’encadrement de la publicit� qui doit �tre revu en profondeur“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter