Bruxelles mise sur l’�olien maritime

Offshore_wind_farm.jpgLa Commission europ�enne a d�cid� d’investir 565 millions d’euros dans l’installation d’�oliennes maritimes d’ici � 2011. Il s’agit d’une des priorit�s fix�es par Bruxelles dans le domaine de l’�nergie dans le cadre du plan de relance de l’�conomie.

Alors que les Vingt-Sept ont donn� leur accord pour le d�blocage de 5 milliards d’euros pour la relance de plans nationaux, 3,9 milliards seront consacr�s � des projets �nerg�tiques � la condition que ceux-ci soient engag�s d’ici � la fin 2010. L’investissement dans l’�olien maritime repr�sentera donc 565 millions et sera consacr� au d�veloppement de fermes offshore en Europe. Si le Parlement doit encore voter cet investissement, la liste des projets choisis est d�j� arr�t�e.

Seront donc financ�s cinq projets de plates-formes offshore en mer du Nord, en mer Baltique ainsi qu’en Allemagne. Deux projets plus modestes sont �galement pr�vus en Grande-Bretagne et en Belgique. L’�olien maritime est toutefois privil�gi� en raison des avantages qu’il repr�sente en raison de vents plus forts et plus fr�quents qu’� terre.

Aucun parc en France

De son c�t� la France ne dispose d’aucun parc �olien maritime en fonctionnement. Andr� Antolini, le pr�sident du Syndicat des �nergies renouvelables explique dans Les Echos que “le plateau continental fran�ais chute tr�s rapidement et il devient compliqu� d’installer des �oliennes au-del� de 30 m�tres de profondeur“. L’�olien maritime demeure toutefois un projet du Grenelle de l’environnement. Le gouvernement vise en effet l’installation d’une capacit� de 5 � 6.000 MW � l’horizon 2020.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter