Une usine derni�re g�n�ration � N�mes Ouest

Stereau.JPGLa communaut� d’agglom�ration de N�mes M�tropole, et Stereau, filiale ing�nierie du groupe Saur, inaugureront le 30 mars prochain, en pr�sence de Chantal Jouanno, la secr�taire d’Etat � l’Ecologie, l’extension et le regroupement des ouvrages existants en une installation derni�re g�n�ration sur le site de N�mes Ouest.

Cette r�alisation consiste en l’am�lioration du traitement de la tranche actuelle, mise en service en 1991, et en l’extension de sa capacit� de 100 000 � 230 000 �quivalents habitants. Ce nouveau partenariat confirme la confiance de la collectivit� dans le groupe Saur qui exploite l’eau et l’assainissement de la ville de N�mes depuis 1969.

La Station d’Epuration N�mes Ouest s’inscrit pleinement dans notre objectif d’am�nagement durable du territoire o� pr�servation du milieu naturel et modernit� contribuent � prot�ger la vie et les g�n�rations futures“, a d�clar� Jean-Paul Fournier, s�nateur du Gard, pr�sident de N�mes M�tropole et maire de N�mes.

Adapt�e aux exigences environnementales de N�mes

Cette station collecte d�sormais toutes les eaux us�es n�moises, gr�ce � la construction d’un collecteur de six kilom�tres qui achemine les effluents initialement trait�s par l’ancienne station de N�mes Centre vers la station de N�mes Ouest. Cette station est �quip�e notamment du bior�acteur Sessil , proc�d� d�velopp� sur le p�le de recherches et d’innovations install� in situ. Ce bior�acteur cr�e des micro organismes �purateurs (des bact�ries) qui �liminent les pollutions carbon�es fix�es sur un mat�riau incolmatable. De plus, un traitement biologique par a�ration prolong�e supprime totalement les pollutions carbon�es azot�es,et phosphor�es.

Un traitement tertiaire constitu� du proc�d� Delreb, compl�te l’�puration de l’effluent par un ouvrage de d�cantation physico-chimique, ainsi que par un syst�me de filtration compos� de pouzzolane, une roche volcanique naturelle. Equipement d’exception, plus dense que l’eau, cette roche assure un fort pouvoir de filtration et constitue un support tr�s efficace pour les bact�ries. Ainsi, les eaux us�es rejet�es sont d’une grande qualit� et contribuent � la protection de la ressource naturelle du Vistre.

Les boues sont trait�es par le proc�d� 100% �cologique Mycet. Ce cocktail de champignons r�duit de 30% la production de boues sans modifier sa valeur agronomique. Il permet ainsi la fabrication de d�chets verts tout en r�duisant les �missions de CO2 li�es � leur incin�ration.

Un p�le de recherche et d’innovation d�di� � la performance environnementale

En association avec leurs partenaires universitaires et industriels, les chercheurs du groupe Saur testent, en grandeur nature sur des installations “pilotes”, des technologies valid�es en laboratoire. Pour doper sa capacit� � industrialiser ses inventions, le groupe a mis en service une plateforme d’essais high-tech sur la station d’�puration de N�mes qu’il exploite.

Sur ce site a �t� d�velopp� le proc�d� Aqua RM, module de traitement des eaux us�es �quip� de membranes plaques, qui pr�sente une qualit� de rejets exceptionnelle et une compacit� d’installation incomparable. Saur leader en France des technologies membranaires, a d�ploy� Aqua RM sur 39 % du march� global des stations d’�puration �quip�es en France, ce qui repr�sente 475 500 habitants et 30 installations dont Quiberon (56), Le Guilvinec (29) et Briis-sous-Forges (91).

Aujourd’hui, le groupe Saur construit, sa plus grande r�f�rence europ�enne en Aqua RM, situ�e � Chypre (capacit� de 200 000 EH) et contribue � la protection du bassin m�diterran�en.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter