Lancement du “R�seau Environnement Sant�”

res.JPGUn collectif de scientifiques, d’associations de d�fense de l’environnement et de d�fense de malades annonce avoir lanc� mardi le “R�seau Environnement Sant�” (RES) pour peser sur les politiques publiques, trop influenc�es par les int�r�ts industriels, selon ses promoteurs.

Le RES se donne pour but d’agir pour peser sur les politiques publiques mais aussi sur les producteurs de risques, lesquels restent encore tr�s largement guid�s par une politique de n�gation de leur responsabilit�“, ont expliqu� ces militants lors d’une conf�rence de presse. Pour eux, “il est urgent de changer de logique“.

Bisph�nol-A

La premi�re campagne du RES vise le Bisph�nol-A dans les plastiques alimentaires, substance interdite depuis l’an pass� au Canada dans les biberons. Le Bisph�nol-A, une substance chimique utilis�e dans la composition de certaines mati�res plastiques est consid�r� comme un perturbateur endocrinien (modifie le fonctionnement hormonal et la sant� reproductive).

Des tests sur les animaux ont �galement rendu responsable le Bisph�nol-A de certains cancers (sein, prostate, testicules), de troubles du comportement et de diab�tes, selon Andr� Cicolella, chimiste et chercheur en sant� environnementale, porte-parole du r�seau. “Ce qui fera bouger les choses, ce sera la pression de l’opinion publique: en rassemblant des scientifiques, des professionels de sant�, des ONG et des associations de malades, on a davantage de chances de se faire entendre”, estime le porte-parole du r�seau.

Douzaines d’associations

Une douzaine d’associations dont le WWF, le Mouvement pour le droit et le respect des g�n�rations futures (MDRGF), l’Alliance pour la plan�te, mais aussi la Coordination nationale M�decine Sant� Environnement et l’association des personnes atteintes du syndrome d’hypersensibilit� chimique multiple y sont d�j� associ�es et appellent syndicats et citoyens notamment � les rejoindre.

> Pour en savoir + : Site du RES

  • facebook
  • googleplus
  • twitter