Proc�s AZF : le sort de Total � l’�tude aujourd’hui

justice_02.jpgDans le cadre du proc�s de l’explosion de l’usine AZF, le tribunal correctionnel de Toulouse devra se prononcer aujourd’hui, afin de d�terminer si Total et son dirigeant de l’�poque, Thierry Desmaret, doivent comparaitre en tant que pr�venus.

En effet, les parties civiles au proc�s estiment que la responsabilit� du groupe est engag�e et de ce fait, il doit �tre aux c�t�s des pr�venus d�j� retenus par l’accusation. Ainsi, pour l’avocat toulousain Simon Cohen, “c’est le droit de tout citoyen de citer � comparaitre devant un tribunal toute personne dont les connaissances pourraient concourir � la recherche de la v�rit�. Total doit comparaitre en tant que personne morale dans ce proc�s“.

L’avocat ajoute qu’il appartient d�sormais au tribunal de “juger cette citation recevable, ou non recevable“. “Mais, il peut aussi choisir de joindre l’incident sur le fond. Dans ce cas, Total et son ancien pr�sident, ou bien leur repr�sentant, seront tenus d’assister � toutes les audiences en tant que pr�venus, jusqu’� ce que le fond soit abord� � l’audience” confie-t-il � Reuters.

Irrecevable ?

De son c�t�, l’avocat de Total, Me Jean Veil, estime que la cour d’appel de Toulouse a d�j� tranch� cette question “en rejetant une premi�re demande des associations demandant la comparution de Total“. Il juge donc cette citation directe irrecevable. Au tribunal de trancher…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter