Climat : les effets du r�chauffement plus rapides que pr�vu

soleil_1.jpgUne nouvelle �tude du GIEC, groupement international d’experts du climat, r�v�le que les cons�quences du r�chauffement climatique risquent de se faire sentir, et ce, avant m�me que la hausse des temp�ratures n’atteigne un degr� de plus par rapport au niveau de 1990.

Selon cette derni�re �tude publi�e cette semaine dans l’�dition en ligne de l’acad�mie nationale am�ricaine des sciences, et reprise par l’AP, “les augmentations de s�cheresses, canicules et inondations sont projet�es dans de nombreuses r�gions et auraient des effets n�gatifs, y compris des manque d’eaux, des feux de for�ts fr�quents et des risques de crues � partir de moins d’un degr� de r�chauffement suppl�mentaire au-dessus du niveau de 1990“.

Certains chercheurs notent par ailleurs que “la probabilit� que la canicule de 2003 en Europe qui avait provoqu� la mort de dizaines de milliers de personnes a �t� substantiellement accrue par la hausse des concentrations de gaz � effet de serre“.

Prot�ger les plus vuln�rables

L’�tude rappelle �galement la vuln�rabilit� des plus pauvres et des plus �g�s aux effets du r�chauffement climatique, dans les pays en voie de d�veloppement mais �galement dans les pays les plus riches. “Des �v�nements comme l’ouragan Katerina et la canicule de 2003 en Europe ont montr� que la capacit� de r�action aux ph�nom�nes extr�mes li�s au climat est plus faible qu’attendue et de ce fait, leurs cons�quences et les vuln�rabilit�s associ�es sont plus �lev�es qu’on le pensait“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter