GAZ – Pour l’instant, tout va bien !

gaz_industrie_1.jpgLe gazoduc qui approvisionnait l’Europe en gaz russe via l’Ukraine est totalement fermé depuis hier matin. Dans le conflit qui oppose Moscou à Kiev, la tension est à son maximum. Selon les principaux responsables français, le pays ne risquerait pas de coupure de gaz… dans l’immédiat.

Si des pays comme la Bulgarie, dépendant quasi-exclusivement du gaz russe sont en état d’urgence, et pourraient subir très rapidement leur première coupure de gaz, officiellement, aucun inquiétude en France. Pouvoirs publics et GDF-suez tiennent à rassurer les foyers français.

La France disposerait, selon les informations fournies par le gouvernement, d'”une capacité de stockage de gaz de 11,7 milliards de mètres cubes, représentant un peu plus d’un quart de la consommation annuelle française“.  Plus encore, selon l’association des opérateurs européens de gaz (GSE), les stocks actuels de gaz seraient remplis à hauteur de 65 % dans la plupart de sites de stockage.

Pour rappel, la loi français oblige tout fournisseur de gaz à disposer d’une capacité de distribution de 6 mois même en cas de rupture d’approvisionnement. De plus, l’approvisionnement en gaz serait en France particulièrement diversifié, la Russie ne représentant qu’à peine 15% de l’ensemble de ses achats extérieurs, derrière des fournisseurs comme la Norvège ou les Pays-Bas.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter