Les premiers lauréats des Totems, grand prix de la construction bois

prix_totems_bois.JPGDans la construction, on connait les vertus du bois depuis la nuit des temps, et pourtant, il est très peu utilisé en France. Comme une réponse aux préconisations du Grenelle de l’environnement et aux exigences énergétiques et environnementales, une campagne “Le bois, c’est essentiel” et un concours ont été lancés. 

Afin de promouvoir son utilisation dans la construction, le CNDB (Comité National pour le Développement du Bois) et Skogsindustrierna, (Fédération Suédoise des Industries Forestières) mènent une campagne de communication nationale “Le bois, c’est essentiel !” en direction du grand public et, particulièrement cette année des collectivités locales. Dans le cadre de cette dynamique, un stand de 150 m2 dédié à la construction bois était présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales fin novembre.

Ce stand « le bois, c’est essentiel ! » avait pour but d’encourager les décideurs publics à être exemplaires en “osant” le bois dans la construction d’ouvrages publics et collectifs. Durant 3 jours, animations, conférences, ateliers, expositions pédagogiques ont proposé aux visiteurs de mieux connaître les différents avantages de la construction bois : des économies d’énergies très sensibles, un rapport qualité / prix performant, des modularités et des possibilités d’innovations architecturales, une garantie de confort et de santé, et bien sûr, un acte éco-responsable en faveur du développement durable.

Côté concours, la première édition des “Totems”, Grand prix de la construction Bois publique et collective, a remporté un vrai succès. Pour cette édition 2008, ce sont 119 maîtres d’ouvrages – collectivités territoriales, structures intercommunales, parcs naturels régionaux, Offices publiques de l’habitat, qui se sont inscrits pour participer à ce concours qui récompense des réalisations « exemplaires » ayant utilisé le matériau bois.

Jury d’experts

Réuni sous la présidence de Françoise Hélène Jourda, architecte reconnu pour son travail orienté vers les problématiques environnementales, le jury composé d’architectes, de journalistes, représentants des collectivités locales? a décerné 4 prix et 3 mentions. Trois grands critères de sélection ont été retenus : Qualité architecturale, Innovation technologique et Approche environnementale.

Des préoccupations très clairement présentes dans tous les projets qui se sont vus récompensés par des prix : Izadia, Maison de l’Environnement situé à Anglet (maître d’ouvrage, Communauté d’Agglomération de Bayonne Anglet Biarritz ; architecte, Philippe Madec) ; Rénovation et restructuration du Lycée Jean-Baptiste Corot à Savigny-sur-Orge (maître d’ouvrage, Région Ile-de-France, architecte, Agence Dusapin et Leclerc) ; Pavillon des Landes de Gascogne, extension et aménagement de l’Écomusée de la Grande Lande à Sabres (maître d’ouvrage, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, architectes, Bruno Mader et Michael Guzy).

Pour tous les budgets

Grâce à son ouverture aux petits budgets, ont été également récompensés les Logements Frassati à Courtry (maître d’ouvrage, Office public d’HLM, FSM, architecte, Atelier DA.U Sarl d’architecture). Les Logements Frassati (77), projet labellisé HQE, Haute Qualité Environnementale, fournissent la preuve selon le Jury, que le bois est un matériau qui s’adapte à tous les types de programmes y compris à ceux ayant un budget limité. Le prix au m2 pour la construction de ces 13 maisons (à ossature bois en sapin massif et bardage en douglas) de type T3 ou T4 et de ces 8 appartements (à structure mixte bois / béton) allant du T1 au T3 est d’environ 1.300 ? HT.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter