Le Brésil s’engage sur la réduction de la déforestation

foret_tropicale.JPGDans le cadre d’un plan national sur les changements climatiques, le Brésil a annoncé hier s’être fixé un objectif de réduction de la déforestation de 70% d’ici à 2018.

La déforestation au Brésil représenterait 75% des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi le gouvernement brésilien a décidé de réagir et accepte de se fixer des objectifs précis de réduction de ce déboisement de cette forêt aussi appelée “poumon de la planète”.

Ce plan national annoncé hier en présence du président Lula sera présenté à Poznan par le ministre brésilien de l’Environnement, Carlos Minc. Ce dernier a précisé lors d’une conférence de presse que “avec la seule réduction de la déforestation en Amazonie, le plan prévoit que 4,8 milliards de tonnes de C02 en moins seront émises d’ici à 2018 (dans l’atmosphère), ce qui est supérieur aux efforts annoncés par tous les pays riches“.

Une première

L’engagement pris par le gouvernement brésilien prévoit donc la réduction de 70% du déboisement en Amazonie sur quatre ans. C’est la première fois que le Brésil s’engage dans une politique volontariste et chiffrée dans la de lutte contre les changements climatiques.

Pour José Marengo, scientifique de l’Institut des recherches spatiales, si la déforestation se maintenait au rythme actuel, “à partir de 2040 la végétation amazonienne pourrait devenir une sorte de savane qui n’arrivera plus à absorber le C02 mais en sera un émetteur“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter