En pleine tempête financière, Theolia licencie la moitié de son effectif

theolia_eolien.JPGLa nouvelle stratégie de Theolia a fait long feu. Bousculée en Bourse, Theolia doit faire face à une grave crise de liquidités qui contraint l’entreprise à lancer un plan drastique d’économie. Le spécialiste français de l’énergie éolienne va licencier la moitié de son effectif.

Alors que Theolia venait de publier un chiffre d’affaires qui commençait à refléter la nouvelle stratégie du groupe, le manque de trésorerie de l’entreprise l’a contraint à changer rapidement de cap. Désireuse de se tourner vers l’exploitation de ses parcs éoliens et donc de se muer en revendeur d’électricité, l’entreprise doit parer au plus pressé. En difficulté financière, elle est contrainte de vendre plusieurs fermes éoliennes, et de se séparer de la moitié de son effectif.

Comme l’indique Theolia dans un communiqué “Afin d’accroître sa propre capacité à générer de la trésorerie pour financer sa croissance future, Theolia a repris les efforts de ventes de fermes éoliennes en Allemagne et évalue la possibilité d’en vendre également dans d’autres pays. Cela représente un renversement de la stratégie de conservation des fermes éoliennes construites annoncée le 3 septembre 2008“, reconnaît le producteur français d’énergie renouvelable. Marc van’t Noordende, directeur général précise “Consciente de la difficulté de l’environnement financier actuel, Theolia calibrera sa croissance future en fonction de sa capacité financière. La société privilégiera les projets à forte rentabilité et favorisera le développement organique.”

Le 29 septembre dernier, Theolia avait décidé de dissocier les fonctions de président et de directeur général, et de renouveler son équipe de direction. Eric Peugeot avait été nommé président du Conseil d’administration et Marc van’t Noordende directeur général à titre intérimaire jusqu’en avril 2009. La nouvelle direction a entrepris une révision totale de la stratégie et du fonctionnement de la société et a mis en place un certain nombre d’actions.

Plus d’une centaine de licenciements

Dans le cadre de cette nouvelle organisation, une réduction significative de près de la moitié des effectifs du siège est prévue. D’autres réductions de coûts concernent le sponsoring ainsi que la révision et la réduction des contrats de service. Suite à ces actions, Theolia attend une économie cumulée de plus de 4 millions d’euros en année pleine.

Employant 274 employés, Theolia disposait à fin octobre de 14 millions d’euros de trésorerie nette, selon son directeur général. Elle avait bénéficié d’un emprunt de 233 millions d’euros l’année dernière, dont il ne restait plus que 63 millions à fin juin. Comme le regrette Marc van’t Noordende, le nouveau directeur général « Theolia a investi agressivement ». Détenue à hauteur de 17 % par General Electric, l’entreprise cotée en Bourse devrait pouvoir retrouver un peu d’air et de marge de man?uvre, clore l’exercice 2008 avec 10 à 40 millions d’euros de liquidités selon Marc van’t Noordende.

Theolia a publié un chiffre d’affaires consolidé de 85,1 millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2008. Le groupe français a enregistré 39,9 millions d’euros de ventes d’électricité pour compte propre. Les ventes d’électricité d’origine éolienne, pour compte propre et compte de tiers, sont passées de 35,1 millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2007 à 72,8 millions d’euros pour la même période en 2008, enregistrant une croissance de plus de 100%. En mal de liquidités, la stratégie qui commençait à se traduire dans les chiffres du groupe est donc pour l’heure abandonnée.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter