La dégradation de l’environnement couterait 5% du PIB aux pays arabes

barhein_drapeau.JPGSelon un rapport présenté hier à Manama, au Bahreïn, lors de la première Conférence arabe sur l’environnement et le développement, la dégradation de l’environnement dans les pays arabes leur couterait chaque année 5% de leur PIB.

Le rapport intitulé “L’environnement arabe et les défis de l’avenir”, élaboré par des experts arabes indépendants, met ainsi en garde contre une éventuelle pénurie d’eau potable, contre la désertification, la pollution de la mer et de l’air dans les pays arabes, et ce, en raison des changements climatiques.

Ainsi, les auteurs précisent dans ce rapport que “ces changements climatiques, la croissance démographique et le rythme rapide du développement urbain et économique dans certains pays arabes saont autant de facteurs qui multiplient les risques écologiques dans la région“.

5% du PIB

L’AFP qui reprend des extraits de ce rapport ajoute qu’ils précisent que “l’exploitation inadéquate des ressources naturelles sape le développement économique et les efforts pour réduire la pauvreté” dans le monde arabe. Ils déplorent par ailleurs que “le coût annuel de la dégradation de l’environnement dans les pays arabes atteint en moyenne 5% de leur PIB“.

Pour eux, “les gouvernements arabes ont échoués à adopter des politiques claires et efficaces pour contenir le coût croissant” des problèmes liés à l’environnement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter