L’arrêt de la centrale de Nogent-sur-Seine joue les prolongations

nucleaire.jpgHors service depuis juillet, la tranche 2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Marne devait reprendre du service en septembre. Or, il semblerait bien que cet arrêt ait décidé de jouer les prolongations.

Le fonctionnement de l’unité avait été interrompu en juillet afin de réaliser des travaux de maintenance et renouveler un tiers du combustible. Selon le quotidien “Le Journal de la Haute-Marne” qui évoque ce retard dans son édition de mardi, le problème serait lié à l’alternateur. Elian Bossard, le directeur du site explique que “c’est la machine qui transforme l’énergie de rotation en énergie électrique” qui pose problème. “Elle ne fait pas partie de l’îlot nucléaire“.

L’alternateur défaillant date de la construction du site il y a près de 20 ans. Elian Bossard explique que “depuis un certain nombre d’années, on les surveille car ils ont un problème d’isolement. Ce phénomène est très progressif et il existe chez tous les exploitants électriques. Le groupe EDF a donc mis en place un programme de maintenance renforcé. En arrêt de tranche, on les teste.”

Une barre peut en cacher une autre

Trois barres étaient en dessous du critère d’isolement. Elles ont été remplacées. Il s’agit d’une opération de maintenance lourde car des barres sont parfois placées en dessous d’autres (..) on a fait tous les tests. or, ils ont révélé qu’une autre barre  était défaillante“, et c’est son changement qui engendre cette prolongation de l’arrêt de cette tranche 2 de la centrale. Mais pour le directeur du site, la sécurité n’a pas de prix, même si concrètement cela se chiffrera en “plusieurs centaines de kiloeuros“.

Une visite décennale prévue l’an prochain sera l’occasion de passer à la loupe le reste des installations qui subissent l’usure du temps.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter