Cruiser : un protocole qui ne rassure pas

Abeille.JPGVendredi, se tenait au Ministère de l’Agriculture une réunion au cours de laquelle devait être présentés les premiers résultats des tests effectués dans le cadre du protocole de suivi du Cruiser, insecticides contenant des substances toxiques pour les abeilles. Des résultats peu concluants pour les ONG.

Afin de rassurer les associations et les apiculteurs sur l’utilisation du Cruiser, insecticide contenant du thiaméthoxam, substance toxique pour les abeilles, le ministère de l’Agriculture avait proposé un protocole expérimental afin de suivre l’impact du produit sur la faune et la flore. Néanmoins, pour les associations de défense de l’environnement, les conditions de l’expérimentation ne sont pas représentatives de la réalité, les surfaces testées étant trop petites.

Les représentants d’ONG étaient ainsi conviés à la présentation des premiers résultats des tests vendredi dernier au ministère. C’est peu de dire que ces résultats n’ont pas rassurés les écologistes.

“Application bancale”

Si la Confédération paysanne a tout simplement quitté la réunion, refusant de cautionner un tel protocole, la représentante de France Nature Environnement n’est pas plus optimiste à l’issue de cette réunion. Elle souligne en effet le manque de sérieux de ce protocole affirmant, “si au départ le dispositif nous paraissait boiteux, son application est encore plus bancale“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter