Les faucheurs volontaires toujours actifs

Faucheur_volontaire_OGM.JPGUne centaine de faucheurs volontaires, avec à leur tête José Bové, ont détruit vendredi dans la Vienne deux parcelles de maïs MON 810.

Selon le leader des altermondialistes interrogé par l’agence Reuters, “les faucheurs volontaires avaient identifiés quatre parcelles de MON 81à dans la Vienne. Deux ont été détruites la semaine dernière sans revendication, et là nous avons décidé de détruire les deux autres parcelles publiquement“.

C’est donc une bonne centaine de militants venus de plusieurs régions françaises qui se sont attaqués aux deux parcelles en question. La première d’environ 3.000m² est située au sud-est de la ville de Poitiers, non loin de la centrale nucléaire de Civeaux. La seconde plus petite, un peu plus de 1.500 m², se situe sur la commune de Valdivienne.

José Bové justifie ces actions par le fait qu’il “s’agissait d’essais commerciaux de la firme Monsanto à base de maïs MON 810 auquel était rajoutés des gènes d’herbicides. Le MON 810 est interdit depuis février 2008 et Monsanto continue de vouloir passer en force“.

Les autorités ne sont pas intervenues, se contentant de prendre des photos.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter