SANTE – Fausse alerte au Chikungunya

aedes_dengue.jpgAlors que l’on soupçonnait un cas de Chikungunya à Gennevilliers, la préfecture des Hauts-de-Seine et l’Institut Pasteur en charge des analyses, ont annoncé qu’il ne s’agit pas d’une infection par ce virus.

La jeune femme soupçonnée d’avoir contracté le virus du Chikungunya avait du subir divers tests. Or, le Dr Philippe Després, du Centre national de référence des Arbovirus déclarait à l’AFP que les résultats de ces examens se sont révélés “négatifs dans les deux cas de façon identique“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter