Les Français craignent plus le réchauffement climatique que le nucléaire

soleil_02.jpgUn sondage Ifop publié dans le Monde en date de lundi révèle que les Français estiment que le nucléaire est moins risqué que le réchauffement climatique. Ils situent également le risque nucléaire derrière les risques liés à une pollution des eaux.

Alors qu’elles étaient interrogées sur les risques qu’elles considèrent comme les plus préoccupants, les personnes interrogées par l’Ifop ont placé à 53% les risques liés aux changements climatiques en tête. Un sondage similaire réalisé en 2002 faisait apparaitre cette préoccupation en tête pour seulement 20% des personnes.

Viennent ensuite les risques liés à la pollution des eaux, pour 33% des personnes, puis le risque lié au nucléaire pour 27% des sondés. Alors que l’incident du Tricastin avait déjà eu lieu puisque le sondage a été réalisé le 18 juillet, le nucléaire n’occupe pourtant que la troisième place dans l’ordre des préoccupations des Français.

Les associations devant le gouvernement

Plus en détail, 67% des personnes interrogées estiment qu’il faut maintenir la part du nucléaire dans la production énergétique étant donné qu’il “assure l’indépendance énergétique de la France“. Les 33% restant estiment au contraire que le nucléaire est dangereux.

S’agissant plus précisément de l’incident du Tricastin, 81% des personnes interrogées estiment que les conséquences de cette incident semblent graves. Par ailleurs, ils sont 79% à faire confiance aux associations de protection pour l’environnement pour les informer, contre 62% à l’autorité de sureté nucléaire et 32% à Areva. Le gouvernement quant à lui ne recueille que 30%.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter