La fertilité masculine se dégrade aussi avec l’âge

fertilite_spermatozoides.jpgA l’occasion de la conférence de la Société européenne de Reproduction humaine et d’Embryologie qui se tenait ce week-end à Barcelone, des chercheurs français ont révélé que non seulement la stérilité féminine augmentait avec l’âge, mais la stérilité masculine également.

Selon Stéphanie Belloc, chercheur français du Centre Eylau pour la Reproduction assistée, interrogée par Reuters, “nos données apportent pour la première fois des preuves d’un fort impact paternel sur le résultat de l’insémination intra-utérine, qu’il s’agisse du taux de grossesses mais auissi du taux de fausses-couches“.

Yves Menezio qui a également participé à cette étude, ajoutait quant à lui que l’impact paternel sur les fausses-couches était bien plus fort lorsque l’homme a atteint la quarantaine. Ainsi, le risque de fausses-couches est bien plus élevé dans les couples dont l’homme a dépassé la quarantaine, 35% contre 10 à 15% des cas lorsque l’homme a moins de 30 ans.

Cet état de fait serait lié à la dégradation de l’ADN du sperme avec l’âge, le sperme présentant alors des défauts susceptibles de provoquer des fausses-couches. Avec cette découverte, les gynécologues devront toujours s’intéresser à l’âge de la mère mais également s’inquiéter de l’âge du père.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter