Démantèlement d’une unité d’Areva à La Hague

areva_01.jpgAreva devrait entamer très prochainement le démantèlement d’une des premières unités de son usine de retraitement des déchets nucléaires de La Hague.

Dans un article publié aujourd’hui, “Les Echos” reviennent sur l’histoire d’une des plus ancienne usine d’Areva. L’usine Areva NC de La Hague assure en effet depuis 1960 le traitement des combustibles nucléaires usés en provenance des réacteurs d’EDF, mais aussi d’autres compagnies européennes et asiatiques.

Composé de trois unités dont deux sont toujours opérationnelles, l’usine dispose d’une capacité de traitement de 1.7000 tonnes de déchets par an. L’unité la plus ancienne, entrée en service en 1966, a stoppé son activité en 2002. C’est cette dernière qui doit désormais être démantelée.

Un chantier en trois étapes

Eric Blanc, le directeur adjoint du site explique aux “Echos”, “nous avons déjà réalisé le démantèlement d’un atelier voilà vingt ans. Aujourd’hui, on se promène à l’intérieur en civil“. Ce démantèlement devrait donc reprendre et se dérouler suivant plusieurs étapes. Dans un premier temps, il s’agira de reprendre et conditionner les déchets. Ensuite, il faudra démonter et décontaminer les équipements à l’intérieur des bâtiments et assainir les murs. Enfin, l’unité pourra alors soit être démontée complètement, soit on conserve les murs qui seront déclassés.

La totalité des opérations de démantèlement pourront s’étaler sur 25 ans et leur coût est estimé entre 50 et 100 millions d’euros par an. En revanche, ce chantier est créateur d’emplois puisque 5000 personnes devraient travailler sur le site dont 150 d’Areva.

Au préalable à ce chantier colossal, une étude publique est attendue à l’automne tandis que le décret qui devrait autoriser le début des travaux est prévu pour la fin 2008 ou début 2009.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter