Crise des déchets : un géologue italien propose des solutions

Dechets_Naples.JPGFranco Ortolani, géologue, professeur à l’Université Federico II de Naples, et directeur du département de planification et des sciences du territoire, propose des solutions concrètes pour venir à bout de la crise des déchets que connait sa ville depuis maintenant plus de 14 ans.

Interrogé par le quotidien “Libération” aujourd’hui, ce professeur propose donc des mesures concrètes à mettre en place afin de venir à bout de ce qu’il appelle “le scandale des déchets” à Naples. Selon lui, la responsabilité d’une telle situation est imputable aux politiques. Les commissaires chargés de régler la situation “se sont entêtés dans leurs décisions, continuant à proposer des sites tels que Terzigno en plein Parc national du Vesuve, ou en plein milieu d’une oasis naturelle qui distribue toute la région sud en eau potable“.

Un terrain militaire

Selon Franco Ortolani, le problème des sites choisis réside également dans le fait que les critères de sécurité ne sont pas remplis. Les roches calcaires et perméables risquent de provoquer une contamination des nappes phréatiques. L’universitaire préconise alors la réquisition de 10 hectares de terrain de man?uvres militaires de Persano, au sud de Naples. Ce site pourrait alors être “aménager en décharge moderne, une aire de stockage définitif, sans gêner une population devenue de plus en plus hostile“.

Une zone argileuse

Par ailleurs, s’agissant des “5 millions d’écoballes entassées au nord de Naples, il suffirait de signer un accord avec une des nations du sud de la Méditerranée qui comprend un désert”. L’assèchement naturel des déchets pourrait alors se faire sans risque de déversement de substances. Autre solution envisagée par le professeur Ortolani, “ensevelir (les déchets) dans une zone argileuse, possédant donc une stabilité géomorphologique millénaire. Cela libèrerait une des campagnes la plus fertile de Méditerranée“.

Silvio Berlusconi attendu

Ces propositions pourraient être d’un certain secours à Silvio Berlusconi dont la présence à Naples demain pour son conseil des ministres est très attendue par une population très remontée. Le Premier ministre italien qui souhaite entrer en guerre contre la Camorra, mafia responsable en grande partie de la situation en Campanie, devrait dans un premier temps réquisitionner l’armée pour mettre un terme aux débuts d’émeutes dans les rues de la villes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter